tabouret Ydin

About This Project

Ydin, en Finlandais, signifie moelle ou noyau ou encore se rapporte à quelque chose d’essentiel. Ce tabouret représente le mariage du béton et du bois. Livré en kit, il s’assemble en toute simplicité.

 

Le tabouret est en vente dans la boutique en ligne d’inoow design.

NOUVEAUTÉ : Retrouvez sur cette page le tabouret dans une nouvelle édition noir et blanc avec ses pieds en bois brûlé !


Sans clou ni vis

Ce tabouret se compose de deux composants dissociables, mais non moins complémentaires. Pour fabriquer l’assise, inoow design a utilisé le béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP) «  Effix Design  » de chez Calcia Ciments. Cette pièce robuste prévoit l’encastrement des pieds dans la structure. Chaque pied en bois massif demeure rigoureusement identique.

 

Le transport du tabouret a été pensé avant même sa conception. Il est livré en kit, dans un simple colis. Son propriétaire peut ainsi le monter lui-même en emboitant les quatre pieds dans l’assise, sans ordre précis et sans utiliser d’outils particuliers. Cette conception facilite également le recyclage du meuble en fin de vie. Les deux matières dissociées subiront des traitements différents.


Matières recyclables et durables

L’assise en béton joue le rôle de clé de voûte du tabouret. Elle maintient les pieds en place. Grâce à cette conception spécifique, le fait de s’asseoir sur le meuble vient naturellement le solidifier.

 

Le béton fibré s’utilise traditionnellement pour concevoir des plans de travail ou des objets monobloc. Il offre une forte résistance à la traction, à l’usure, aux fissures, à l’abrasion ou encore aux chocs. Il peut néanmoins être mis en œuvre dans un moule plus ou moins complexe. Aucun ajout d’armature métallique à l’intérieur ne s’avère nécessaire.

 

L’ensemble de la pièce est donc lisse, à l’exception du dessus de l’assise qui laisse apparaître une série de trous en surface. Ces interstices sont causés par la remontée de bulles d’air lors du séchage du béton. Un aspect de surface à chaque fois unique, malgré le moulage répété, qui se rapproche de l’aspect du sol lunaire. La finition reste brute de démoulage. Le studio inoow design utilise les propriétés physiques industrielles du béton fibré à des fins esthétiques. Elles procurent aussi au tabouret Ydin une solidité à toute épreuve et une grande durabilité.

 

Les pieds de ce tabouret sont fabriqués en parti avec des chutes de frêne et de chêne récupérés auprès de l’entreprise Raux-Gicquel, fabricant d’escaliers à Binic dans les Côtes-d’Armor. Les autres, réalisés en noyer par exemple, sont réalisés en bois certifié FSC ou PEFC. Dans l’atelier, inoow design offre alors une seconde vie aux chutes de bois. Les déchets se transforment alors en véritables matières premières. Cette démarche de développement durable vise avant tout à exploiter l’incroyable potentiel de ces essences.


Dualité des matières

En associant le bois au béton, Ydin réunit l’industriel et le naturel, le minéral et le végétal, le froid et la chaleur, le yin et le yang, en quelque sorte. La volonté de cette union est de démontrer que l’un ne peut exister sans l’autre. L’esthétique du meuble ne peut être dissociée de sa robustesse. Les deux matières se marient pour donner naissance à une seule et même pièce. Derrière cette philosophie simple se cache une précision technique permettant de rendre ce tabouret fonctionnel.

 

Ydin se destine à un usage quotidien, toujours dans une volonté de conjuguer durabilité et style. Il accompagne parfaitement un déjeuner familial dans une cuisine ou une salle à manger.

Client

inoow design

Date
Category
Auto-Édition